Les journalistes de la MDJ sont hébergés et accompagnés lors de leur exil en France, suite à des menaces de mort pour avoir exercé leur métier et appliquer la liberté d’informer.

Elle les aide à chaque étape de leur parcours d’exil et leur donne les moyens de s’exprimer librement via notamment Internet avec ce journal. Darline Cothière, directrice de la Maison des journalistes résume ainsi l’esprit et les objectifs de l’association :

« La MDJ représente une sorte de baromètre de la situation de la presse dans le monde. Dans ce lieu unique au monde se côtoient des hommes et des femmes de nationalités, de cultures et de trajectoires différentes. Au-delà de cette diversité, tous ces journalistes ont en commun l’expérience de l’exil et de la répression. La MDJ les aide à se reconstruire et à continuer leur mobilisation en faveur de la liberté de la presse ».