Fake News : des origines à nos jours

[HISTOIRE] Les fake news existent depuis toujours, ou plutôt depuis que les informations existent. Parmi ces fake news, certains mensonges supposés vrais ont pris des proportions extraordinaires dans l’Histoire. Italie – 1475. Des communautés entières de Juifs ont été brûlées sur un bûcher. Ils étaient accusés de boire le sang d’un petit garçon perdu lors de la cérémonie de la Pâque juive.

RD Congo : le réel et la fin du flou artistique en politique à quelques jours des élections

[ELECTIONS PRESIDENTIELLES] A mesure qu’on avance vers la date fatidique du 23 décembre, le ciel se décante. Le réel prend le pas sur le flou. Un flou artistique, qui cache la réalité sans la supprimer. En un mot, le mensonge. La déclaration publique du président Kabila, dimanche 9 décembre à plusieurs médias américains, de vouloir se représenter à la présidentielle de 2023, ajoute à la clarification.

Solidarité avec les journalistes et syndicalistes turcs

[APPEL A LA SOLIDARITÉ] La répression en Turquie contre les journalistes et syndicalistes se poursuit inexorablement mettant en cause l’existence même de la liberté d’expression et de la liberté syndicale : cinq de nos confrères, dont une responsable syndicale, viennent de se voir condamnés à de lourdes peines de prison ferme.

/par

Solidarité avec les journalistes et syndicalistes turcs

[APPEL A LA SOLIDARITÉ] La répression en Turquie contre les journalistes et syndicalistes se poursuit inexorablement mettant en cause l’existence même de la liberté d’expression et de la liberté syndicale : cinq de nos confrères, dont une responsable syndicale, viennent de se voir condamnés à de lourdes peines de prison ferme.

Découvrez nos vidéos

Les journalistes en exil et résidents à la MDJ

“Un bon journaliste est quelqu’un qui sert la communauté" - Témoignage d'un journaliste mauritanien

[JOURNALISME EN MAURITANIE] "Il y a en moi un sens inné de la justice. Ce qui me fait le plus peur, ce n’est pas la mort, ni la douleur, mais de voir l’état de pauvreté de quelqu’un sans pouvoir rien faire pour l’aider. La justice est universelle, elle n’a pas de couleur de peau, d’ethnie ou de religion".

"Je suis toujours resté fidèle à mes idéaux" Témoignage d'un journaliste pakistanais

[JOURNALISME AU CACHEMIRE] “J’ai été emmené dans la chambre d’un hôtel. Une personne dont je ne connaissais pas l’identité est arrivée quelques minutes après. Ils ont commencé à me poser des questions sur un ton sévère. Je m’inquiétais beaucoup et je n’arrivais pas à boire le thé qu’on m’avait offert”.

Syrie - Liberté d'information : "J'ai vu des familles et des enfants mourir à cause du gaz nervine."

[SYRIE EN GUERRE] "J'ai vu des familles et des enfants mourir à cause du gaz nervine. Pour en limiter les effets, les médecins faisaient des injections d’atropine aux victimes, mais peu d’entre ceux qui avaient inhalé le gaz arrivaient à se sauver.»

Les partenaires de la Maison des journalistes

L‘Oeil de la Maison des Journalistes

L’Oeil de la Maison des Journalistes et le journal en ligne de la Maison des Journalistes qui héberge depuis près de 20 ans à Paris, des journalistes réfugiés politiques du monde entier. Les résidents et ex-résidents de la Maison s’y exprimentD’autres plumes occasionnelles collaborent également à L’Oeil de la Maison des Journalistes. Ils y parlent de liberté d’informer, d’idéaux démocratiques, d’évolution des médias, du droit de la presse et des journalistes, de liberté d’expression.