Articles

Daech menace la Palmyre de Libye

[Par Sirine AMARI]

Les craintes montent sur le fait que les terroristes de l’Etat Islamique aient détruit un ancien site romain en Libye.
Des fanatiques de l’Etat islamique voyageant dans 30 pick-up ont pris d’assaut la ville côtière de Sabratha, mercredi soir, après que trois de leurs hommes aient été capturés par une milice rivale.

Image de propagande de l'EI (source: france24.fr)

Image de propagande de l’EI (source: france24.fr)

Des militants vêtus de noir ont maîtrisé les résidents sur place et mis en place des points de contrôle dans la ville, qui est à seulement 50 miles de Tripoli, avant de récupérer avec succès les trois hommes.

Des monuments d’une valeur inestimable dans la ville, dont un amphithéâtre romain du 3ème siècle, qui font partie de sites du patrimoine mondial de l’Unesco, ont été détruits par l’État islamique.

En Syrie, le groupe avait déjà détruit des sites historiques du patrimoine mondial de l’Unesco, à Palmyre, dont des temples, des colonnes et des sculptures qui, selon le groupe islamiste représentent de «fausses idoles».

Le site archéologique de Sabratha (source: directmatin.fr)

Hier, les partis rivaux de la Libye se sont réunis à Tunis pour des entretiens sur un accord négocié par les Nations Unies, soutenu par la communauté internationale, afin de mettre en place un gouvernement d’union dans le pays, ravagé par les conflits.

Les discussions devaient se concentrer sur l’avancée du processus d’une réunion internationale sur la Libye prévu dimanche à Rome, selon la Mission d’appui des Nations Unies en Libye.

L’émissaire de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, et des représentants des parlements rivaux, ont pris part à des discussions dans un hôtel de la banlieue de Tunis, avec des diplomates étrangers invités en tant qu’observateurs.

Kobler, qui a pris ses fonctions le mois dernier, a déclaré qu’il se sentait «encouragé» par ce qu’il a entendu dans les pourparlers, ajoutant que les parties se rencontreraient à nouveau vendredi.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry va co-présider les pourparlers de dimanche à Rome avec son homologue italien Paolo Gentiloni. Des représentants de la Russie, la Grande-Bretagne, la Chine et la France seront également présents.

Les discussions viennent à un moment clé de la préoccupation internationale croissante sur le fait que le groupe djihadiste Etat Islamique a exploité le chaos en Libye pour prendre racine dans le pays.

La Libye a eu deux administrations depuis Août 2014, quand une alliance de la milice islamiste a envahi Tripoli, forçant le gouvernement à prendre recours dans l’administration de l’est.

 

France: l’ambiguité de l’échec du Front National

[Par Sirine AMARI]

Le parti français de l’extrême-droite Front National (FN) a échoué. Il n’a remporté aucune région au second tour des élections.

Marine le Pen (source: marianne.net)

Marine le Pen (source: marianne.net)

Les premiers résultats indiquent que le parti a été battu et envoyé à la troisième place, malgré le fait qu’il était leader dans six des treize régions au premier tour de scrutin, il y a de cela une semaine.

Les sondages avaient prédit que le centre-droit républicain de Nicolas Sarkozy allait remporter plus de sièges que les socialistes au pouvoir.

Reconnaissant sa défaite, Marine Le Pen a promis de continuer à se battre.

« Rien ne peut nous arrêter. Vive la République française! Vive la nation! Vive la France » a-t-elle dit à ses partisans.

Marine Le Pen a été candidate dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Elles ont obtenu plus de 40% des voix au premier tour et les candidats socialistes de ces régions se sont retirés pour renforcer  le vote contre le FN au second tour.

Résultat des élections : Marine Le Pen a obtenu 42,5%  dans sa région, contre 57,5% au centre-droit.

Xavier Bertrand, député dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a déclaré que les Français, en s’alliant, avaient donné une leçon de courage pour stopper la progression du Front National.

Xavier Bertrand (source: rtl.fr)

Xavier Bertrand (source: rtl.fr)

Mais le Premier ministre socialiste Manuel Valls était moins optimiste. Il a averti que le « danger posé par l’extrême droite n’avait pas disparu, loin de là. »

Les régions françaises disposent désormais de pouvoirs plus étendus sur le transport local, l’éducation et le développement économique.

Le premier tour de scrutin, le 6 Décembre, a donné au FN les meilleurs résultats aux élections régionales de son histoire.

Ce scrutin a été le premier test électoral depuis les attaques du mois dernier à Paris, dans laquelle 130 personnes ont été tuées – un attentat revendiqué par le groupe djihadiste appelé Etat islamique.

Le FN a espéré qu’une solide performance augmenterait les chances de Marine Le Pen pour son élection présidentielle en 2017.