Articles

Roland Garros 2018:  la Team verte pour le développement durable

En marchant entre les deux courts de Suzanne-Lenglen et Philippe Chatrier, j’ai croisé Emma et Camille, les deux jeunes françaises dans l’équipe verte de cette année. Leur travail est de promouvoir de développement durable au sein de Roland Garros. Elles vont voir les gens pour leur faire un petit quiz composé de sept questions en français et en anglais qui a pour sujet les actions de l’équipe verte.

Ces questions informent les visiteurs sur les systèmes verts utilisés à Roland Garros. Par exemple, il y a des gobelets réutilisables appelés « Ecocups » qui remplacent les gobelets jetables et consignés à un euro. Comme dans plusieurs festivals que j’ai sillonnés, ce sont systématiquement ces gobelets qui sont proposés aux spectateurs. Finalement, chaque année, ils évitent la production d’environ 2 tonnes de carton en utilisant ces gobelets.

J’en ai donc profité pour en savoir plus, merci à Camille et à Emma d’avoir répondu à mes questions.

Comment avez-vous trouvé cette initiative ? « On a postulé et on a été sélectionné après avoir passé des entretiens. Les organisateurs sélectionnent les gens qui s’intéressent au développement durable. Ils nous ont proposé des formations en expliquant le projet et les présentations. On est une dizaine de bénévoles dans 5 zones à Roland Garros. »

Il y a aussi des batteries de chargeurs qui sont 100% en énergie propre en plus de l’électricité verte qui est à la disposition des visiteurs cette année. « On a besoin des batteries pour prendre des selfies! Non??? » Cette initiative a été lancée par Engie, groupe industriel énergétique français.

Cette année, la journée dédiée au développement durable se tiendra le mardi 5 juin à Roland Garros. Parrainée par la Fédération Française de Tennis et Engie, cette journée coïncide avec la Journée mondiale de l’environnement. Pendant cette journée, la Fédération Française de Tennis relaiera la campagne de lutte contre la pollution plastique.

Une table ronde est prévue

Une table ronde co-organisée avec le ministère des Sports, se tiendra dans la salle de presse à Roland Garros sur le thème du changement de comportement.

Pour la réduction de l’impact transport, deux navettes électriques sont mises en place cette année sur la liaison Parking Pelouse de Saint-Cloud – Metro Porte d’Auteuil. Comme je prends des vélos tous les jours vers Roland Garros, ça aide vraiment la protection envers l’environnement.

Emma et Camille ont aussi mentionné les poubelles de couleurs jaunes qui sont divisées en deux parties: « Recyclable » et « Non Recyclable » dans plusieurs endroits de Roland Garros.

Au vu des nombreuses initiatives proposées par les organisateurs du tournoi de Roland Garros, l’environnement est un nouvel enjeu crucial en terme de communication, mais pas que. Saluons cette initiative et rendez-vous l’année prochaine pour en connaitre plus sur les évolutions écologiques. 

Climat : Un sommet pour l’avenir de la planète

[Par Makaila NGUEBLA]

Du 10 au 11 octobre, Paris, la capitale française, a accueilli le sommet mondial des régions pour le climat, auquel ont participé de nombreux pays soucieux de l’avenir de la planète menacée par la désertification et autres aléas écologiques.

Saeed Mohamed Al Tayer

Saeed Mohamed Al Tayer

Cette rencontre a été l’occasion pour les différents participants  de présenter et développer leurs expériences et modèles dans le cadre d’un échange d’idées. Objectif affiché : répondre de manière efficace à des préoccupations environnementales auxquelles sont confrontés  les nations.

Différentes initiatives déjà engagées ont été évoquées. Ainsi, les expériences du Costa-Rica et du Brésil, qui ont développé  des  techniques de valorisation des déchets à travers le recyclage, sont de remarquables exemples mis en avant face aux défis environnementaux.

La Côte d’Ivoire, quant à elle, a amélioré la récupération des déchets et sachets qui abondent dans ses grandes villes. Selon le représentant du Gouvernement ivoirien, cette opération a permis à son pays de créer des emplois et de réduire ainsi les difficultés liées aux chômages des jeunes.

Ce sommet a vu aussi la participation d’illustres personnalités  comme Saeed Mohamed Al Tayer. Il  est à la tête de DEWA, autorité chargée de l’Eau et de l’Electricité au sein de l’Emirat de Dubaï. Fort d’une expérience de trente ans dans les domaines de télécommunications, de l’énergie et de l’eau, son Excellence Saeed Mohamed, a présenté une communication relatant  une politique environnementale maîtrisée qui fait de son pays une référence.

Pour lui, Dubaï s’inscrit dans une logique de politique innovante et prospère en vue d’un développement durable et  une énergie renouvelable. Son pays  fait partie des  états qui appliquent les résolutions issues du sommet de Copenhague  de 2005, lequel a ouvert une réflexion essentielle sur l’avenir de la planète.

Dubaï est aujourd’hui, la première ville qui a limité l’impact de l’environnement au  Moyen-Orient, se positionnant comme le meilleur endroit possible pour l’économie verte avec de nouvelles opportunités et des infrastructures robustes.

Aux termes de son intervention, Saeed Mohamed Al Tayer a estimé qu’une bonne politique environnementale est le gage d’une industrie verte, moteur d’une croissance économique favorable à l’avenir de l’Humanité.