Evolution du journalisme

7 questions à Danièle Ohayon

7 questions à… Notre série d’entretiens avec des figures tutélaires du journalisme.

Premier volet de cette série: rencontre avec Danièle Ohayon, journaliste à France Info pendant 25 ans, ancienne présidente et cofondatrice de la Maison Des Journalistes. La lycéenne de mai 68, la journaliste radio ayant pris part à la résistance afghane, sa vision de l’avenir de la profession… Danièle Ohayon apporte un éclairage sur les évolutions du journalisme.

Le premier amour de Danièle Ohayon, c’est la radio. Une passion qui la mène à créer une radio libre,“Gilda”, avec laquelle elle s’engage auprès des résistants du commandant Massoud pour l’aider à monter une radio “Kaboul Libre”: On a fait cet entretien avec le commandant Massoud, les combattants qui tiraient en l’air leur joie d’avoir une radio pour la résistance”.

C’était mieux avant ? Très peu pour Danièle Ohayon qui souligne tout de même certaines petites différences: “On avait plus de temps et il y avait une forme d’éthique de séparation du journaliste et des autres métiers de la communication”.

Le positif? : “L’information organisée (…) avant il fallait payer pour avoir son média”

Le négatif? : “La dictature du temps, la rapidité de l’information qui n’est pas vérifiée, le fait que puisse circuler les bruits les plus farfelu”

Biographie de Danièle Ohayon

C’est avec les évènements de mai 68 et l’éveil d’une conscience politique que Danièle Ohayon choisit la voie du journalisme.

Des débuts au quotidien “Rouge” puis une carrière de 25 ans à la radio de France Info, Danièle Ohayon a cofondé et présidé la Maison des Journalistes, ayant accueilli plus de 300 professionnels contraints à l’exil. La SCAM lui a remis un prix d’honneur en 2013.

Grande lectrice de polars, elle est également l’auteure de plusieurs ouvrages comme “Les vieilles peaux” (tome 1 d’une série intitulée “La maison des dames”) et, plus récemment, un abécédaire, “Mai 68 de A à Z”, co-écrit avec Patrick Fillioud.

EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME

GUINEE. La presse au front contre la junte militaire

Journaliste, animateur TV et réalisateur de documentaires, Alhussein Sano nous évoque l’affaiblissement de la liberté de la presse en Guinée.

La fin de l’espoir pour les journalistes afghans ?

Les journalistes afghans ayant fui au Pakistan espèrent toujours un visa occidental, menacés d’expulsion et de mort par les talibans.

SYRIE. La difficile intégration des citoyens-journalistes dans l’industrie des médias

Depuis 2011, les Syriens font rimer journalisme avec activisme. Retour sur dix ans de lutte pour la liberté de la presse avec Manar Rachwani.

SYRIA. The difficult integration of citizens-journalists in the media industry

Since 2011, Syrians have been combining journalism with activism. A look back at ten years of struggle for press freedom with Manar Rachwani.

En Russie, parler de la vie quotidienne pour obtenir plus de justice

Yurii I., jeune journaliste Russe de 26 ans, a fait ses armes à Moscou et en Sibérie. Aujourd’hui hébergé à la MDJ, il revient sur la censure et l’oppression de la presse russe.