Entrées par Romain Vignaux-Demarquay

« J’ai vu la haine de la société envers le journal pour lequel je travaillais »

[TÉMOIGNAGE] Entretien avec un journaliste turc exilé: « J’ai vu la haine de la société envers le journal pour lequel je travaillais ». « Même avant le coup d’Etat, on dormait dans nos bureaux au cas où la police arriverait, histoire qu’on ait le temps d’informer nos lecteurs en temps réel de ce qui se passait ».

« Aujourd’hui notre retour est conditionné par la chute du régime et le changement de système politique en place »

[Journaliste de la MDJ] Alzitani Hani fait partie des nombreux syriens qui ont rejoint la promotion 2017 de la Maison des journalistes. Après avoir obtenu son statut de réfugié politique, il aspire à s’installer ici et démarrer une nouvelle vie en attendant, peut-être, que le régime de Bachar el Assad s’effondre.

«Ma famille a dû verser une forte somme d’argent pour me sortir de là»

[Journaliste de la MDJ] Arrivé en France au début de l’année 2017, Anandani Serjieh Abdulkarim a dû fuir la Syrie à cause des articles et reportages qu’il a effectué durant la révolution. Accueilli à la Maison des journalistes, il a récemment obtenu de l’OFPRA le statut de réfugié politique et aspire aujourd’hui à apprendre le français pour pouvoir à nouveau être journaliste.

« L’Etat Marocain a considéré mon travail comme une atteinte à la sécurité de l’Etat »

[Journaliste de la MDJ] Le journaliste Samad est né à Ouarzazate (Maroc) en 1984.  Il est diplômé en sociologie des médias et journalisme d’investigation. Membre de l’association Marocaine pour le Journalisme d’Investigation (AMJI), il a également été rédacteur en chef du site Ouarzazate Online. Il n’a pas encore 40 ans et a déjà consacré une bonne partie de sa vie à la défense des droits de l’homme et de la liberté d’expression au Maroc.

Walid : «Mes proches sont en sécurité car je ne suis plus avec eux»

[Journaliste de la MDJ] Les bureaux dans lesquels l’équipe travaillait sont menacés. Le journal de Daesh, « Nba », nous a mentionné et nous a désigné comme cible. » Ils sont obligés de déplacer leurs bureaux à de nombreuses reprises par mesure de sécurité. Mais le danger principal reste le régime. En effet, Walid critique la répression exercée par Bachar el Assad. Il est donc menacé de toutes parts, à la fois par Daesh et par les forces de sécurité syriennes d’el Assad.

Aurélien Touché et la nouvelle politique d’intégration française

Le rapport sur l’intégration a été remis ce lundi 20 février. Il y a une semaine, une conférence sur la refonte de la politique d’intégration se tenait au musée national de l’histoire de l’immigration en présence d’Aurélien Taché. Ce député du Val- d’Oise est en charge du rapport sur la politique d’intégration. Aurélien Taché nous rappelle que l’intégration est un pilier de la cohésion nationale.

Occupation à la fac pour défendre les droits des migrants

La fac, salle d’art plastiques s’est transformé en bureau de communication et sert à entasser les vêtements, gels douches et nourriture récoltés pour subvenir aux besoins des migrants. Originaire du Soudan, d’Erythrée ou de Guinée, ils sont entrés dans l’université par petits groupes, accompagnés des étudiants pour ne pas éveiller les soupçons.