Articles

Pereira : Les Guinéens face à la reconstruction de leurs Pays

[Par Pierre Toh]

 

En tournée européenne, Domingos Simoes PEREIRA, Président du Parti Africain pour la Renaissance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), parle à la diaspora de la Bissau-guinéenne : « Les Guinéens ont été capables de détruire leur pays, ils doivent donc être capables de le reconstruire ».

 

Domingo Simoes Pereir

Domingo Simoes Pereira

 

La Guinée Bissau a plongé dans une crise constitutionnelle suite au coup d’état d’avril 2012 après l’élection de Carlos Gomes Junior, candidat du Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert. Elle sort progressivement la tète de l’eau. En avril prochain, après un premier report, des élections présidentielles pourraient se tenir dans le pays. Le Parti Africain pour la Renaissance de la Guinée et du Cap-Vert, qui est à la tête de ce pays depuis l’indépendance en 1974 pourrait, sauf problème majeur, rempiler pour une autre victoire. C’est en préparation de ces joutes que M. Domingos Simoes PEREIRA Président du PAIGC vient de séjourner à Paris du 15 au 17 mars dernier. Au menu de son agenda, des rencontres avec les autorités politiques Françaises mais surtout avec la diaspora Bissau-guinéenne. Au cours des échanges, la vie des ressortissants dans l’hexagone a été évoquée dans un franc-parler dont il est maître. Le Président du PAIGC et futur Premier Ministre leur a prodigué différentes recommandations pour vivre en parfaite harmonie dans le pays dans leur pays d’accueillis ; surtout, il leur a conseillé d’œuvrer à fructifier leur séjour pour être, demain, des acteurs incontournables dans l’économie de leur pays d’origine. Bien évidemment, la situation sociopolitique de la Guinée-Bissau a occupé une large place dans les échanges qui ont été fructueux. Pour finir, tous ont pris rendez-vous pour le 13 avril prochain, date choisie pour les élections présidentielles en Guinée-Bissau. Principale recommandation du Président Domingos à ses concitoyens, dite dans une phrase symbolique, « les Guinéens ont été capables de détruire leur pays, ils doivent donc être capable de le reconstruire ».

 

 

Expoesie Le Chant Des Possibles

La Galerie Jacques DEVOS accueille du 6 au 31 mars la première EXPOESIE parisienne de Marc Alexandre OHO BAMBE (Poète) et Frédéric EBAMI (Graph Designer), fondateurs de l’agence « et l’homme CRéA » et membres du Collectif On A Slamé Sur La Lune. Avec le contribution de la réalisatrice Laurène Lepeytre.

« Le texte accouche de l’image ou l’image illustre le texte, visuels et mots se superposent
et posent ensemble la question essentielle et éternelle, du sens de notre présence au monde…
Visuelle ou scripturale, sonore ou silence, la POESIE irrigue L’EXPO qui donne à voir,
entendre,ressentir le monde, les rêves, la vie, les possibles qui ruissellent. »

Photo crédits : Pierre Toh
[galleryézcolumns= »2″ ids= »630,631,632,633″]

L’ONG Pélican sort du trou les jeunes du Cavally

Après la crise armée en Côte d’Ivoire, la population est dans la pauvreté la plus totale.
Lui offrir le minimum vital est le pari que Pélican est entrain de réussir.

Par Pierre TOH (zahokoui @ gmail . com)

474688_492605197434006_1278778322_o

L’ONG PELICAN-Côte d’Ivoire a été créée le 27 septembre 2010 sous le n° 1949 / PA / SG / D1 par un groupe de personnes partageant une vision humanitaire commune suite à la pauvreté galopante qui engendre des conséquences fâcheuses pour de nombreuses familles vivant dans un dénuement total notamment dans la Région du Cavally à l’ouest du pays où elle est basée. Elle est symbolisée par un oiseau dont elle porte le nom, caractérisé par l’attention particulière qu’il accorde à sa progéniture. Avec pour objectif d’aider les populations à s’adapter aux modifications de la société et améliorer leurs conditions d’existence, le cadre de vie des populations, renforcer la protection du couple mère/enfant et de la famille, réinsérer les populations défavorisées dans la vie civile, prévenir toutes sortes de marginalisation chez les jeunes, assurer la prise en charge des personnes vulnérables, faire le suivi et l’évaluation des projets, prévenir les conflits inter communautaires et tout ce qui concourt au bien-être de l’humanité.

Dotée d’une équipe expérimentée, l’ONG Pélican relève tous les défis qui s’opposent à l’épanouissement de l’être humain, grâce à l’apport des sponsors, des partenaires, des bailleurs de fonds, des bonnes volontés, aux activités génératrices de revenus, de ses représentants d’ici et d’ailleurs, d’information, de sensibilisation sur certains fléaux, aux collectes de fond. Elle réunit les moyens nécessaires lui permettant d’atteindre ses objectifs et élargir son champs d’actions.
La création de l’ONG Pélican est partie d’un constat fait par Père Léopold, curé de la paroisse catholique de Bloléquin.

Selon l’homme de Dieu qui vit dans cette localité depuis une décennie, avec la jeune fille collégienne ou lycéenne nouvellement affectée, le risque d’échec scolaire est très élevée et fréquent à cause du manque de moyens de subsistance. Proie facile, elle est exposée aux grossesses précoces. Pour réduire ce risque, depuis 2010, L’ONG PELICAN-CI a ouvert une pension dénommée CASE FAMILIALE GRAND MAMAN au sein de laquelle 10 jeunes filles reçoivent le minimum vital pour continuer leurs études en toute tranquillité. Elles y résident avec un personnel qui s’occupe d’elles. L’organisation pilote le projet sur fonds propres mais aussi au soutien de la coopérative sociale basée à Lodi en Italie.
1267246_629685830397051_1288607729_o

Après la longue crise sociopolitique et armée depuis 2002 et celle découlant de l’élection présidentielle de 2010, Bloléquin, ville située à l’ouest de la Côte d’Ivoire a été s2rieusement affectée par celle-ci. La plupart des jeunes ayant manié les armes, sont désœuvrés, oisifs, considérés comme catégorie sociale à haut risque et dangereuse pour la société dans laquelle ils vivent. Pour leur assurer un avenir meilleur, L’ONG Pélican a entrepris de les « re-socialiser ». Ainsi elle a bénéficié d’un financement de la part du NRC (Norwegian Refugees Council) pour la mise en œuvre du projet YEP (Young Education Pack) qui est un package pour l’éducation des jeunes de 15 à 25 ans, filles et garçons. Ce package contient des cours d’alphabétisation et l’apprentissage d’un métier au choix. Les filles mères laissent leur bébé à la garderie du centre YEP où 4 baby-sitters s’occupent d’eux. C’est au total 30 volontaires qui travaillent sur le projet YEP.

A la fin de la formation qui dure 10 mois, les apprenants sont installés. Ceux qui veulent poursuivre leur formation reçoivent des bourses de perfectionnement. Ainsi 200 jeunes sont formés et installés en agropastoral, coiffure, couture, maçonnerie, maroquinerie, mécanique moto et fabrication de savon. Satisfait des travaux de Bloléquin, le bailleur a confié à l’ONG Pélican un autre projet YEP mais cette fois-ci à Toulépleu une ville située à la frontière du Liberia. Mme Innocente DOUE, Présidente de l’ONG Pélican jointe au téléphone depuis Bloléquin, a déclaré être satisfaite de l’avancement des projets de la Case Familiale Grand-Maman et YEP, par la même occasion elle remercie le Grand Groupe Bolloré pour le don fait à son organisation. Aussi, a-t-elle soutenu : « l’ONG Pélican ajoute quelque chose à l’humanité en sortant du trou les jeunes de la région du Cavally à l’ouest de la Côte d’Ivoire ».

L’Internat d’Excellence à Metz, une œuvre humanitaire qui fabrique les leaders de demain

[Par Pierre TOH [zahokoui @ gmail . com], Renvoyé Spécial à Metz le 20 février 2014]

 

L’Internat d’Excellence à Metz est un centre d’hébergement de lycéen(ne)s en difficulté pour une réussite garantie.

 

DSC_0048Initialement dénommé Internat de la Réussite et devenu aujourd’hui Internat de l’Excellence, le centre d’hébergement pour lycéens en difficultés est une véritable bouffée d’oxygène. Projet pédagogique d’envergure, l’IE s’adresse à des lycéen(e)s de l’enseignement général, technologique et professionnel ainsi qu’à des étudiant (e)s en lycées (CPGE-BTS) motivé(e)s, ne bénéficiant pas d’un environnement favorable pour réussir leurs études.

 

Peuvent faire également acte de candidature, les élèves et étudiant(e)s boursier(ère)s issus des territoires de la politique de la ville (Zone Urbaine Sensible, Contrats Urbains de Cohésion Sociale), ceux issus de la ruralité et présentant le profil requis. Sponsorisé par le Centre Pompidou de Metz, l’IE est administrativement rattaché au Lycée Général et Technologique Louis Vincent de Metz. En septembre 2014, selon Mme Luton la responsable de l’internat, le nombre de places disponibles passera à 300. L’« Internat de la Réussite » est accessible aux élèves et étudiants issus des 4 départements de l’Académie de Nancy-Metz. Au delà des dimensions pédagogiques, éducatives et citoyennes, les actions culturelles et artistiques y prennent une place importante. Une équipe expérimentée de l’Internat d’Excellence mixte de Châtel-Saint-Germain est mise en place pour favoriser la réussite par des conditions et méthodes de travail optimales. Il propose une pédagogie innovante et des moyens renforcés qui permettent aux internes de bénéficier d’un accompagnement éducatif et personnalisé assuré par des professeurs et des assistants d’éducation, d’activités sportives, scientifiques, artistiques et culturelles, des partenariats nationaux et internationaux, d’un large accès aux dernières technologies de l’informatique et de la communication.

 

DSC_0041Cette vie estudiantine, loin de la famille biologique, est bénéfique au jeunes, elle lui permet de changer un temps soit peu de cadre de vie, de construire un projet personnel et professionnel, de développer sa personnalité, son autonomie, et l’estime de soi, de s’épanouir au contact de camarades motivés aussi par leurs bons résultats scolaires. Par contre, l’IE n’accueille pas les élèves présentant des troubles comportementaux, faisant l’objet de mesure de placement judiciaire ou en substitution de toute autre alternative éducative. Quant aux parents ou responsables légaux leur étroite association est demandée, ainsi que leur engagement et celui de l’élève, le principal concerné. La ville qui abrite l’Internat motive ses Équipes de Réussite Éducative pour jouer un rôle essentiel dans le suivi des élèves en dehors du temps d’accueil en internat c’est-à-dire fin de semaine et vacances scolaires et dans la liaison avec les familles.

 

L’Internat de l’Excellence offre à la population de Metz un dispositif qui encourage la poursuite d’études supérieures comme « les cordées de la réussite ». Une œuvre à imiter pour tout gouvernement soucieux du devenir de ses jeunes, les cadres de demain.