Le conseil d’administration de la Maison des Journalistes tient à rendre hommage à l’homme de presse François-Régis Hutin, disparu en ce mois de décembre 2017.

Le président du comité éditorial et ancien patron du groupe Ouest-France, François-Régis Hutin a réussi à bâtir le succès de son entreprise sur des principes éthiques rigoureux et  avec une vigueur suffisamment rare pour être soulignée.

Pendant 32 ans, ce patron humaniste a œuvré afin, notamment, que Ouest-France devienne le premier quotidien francophone en termes d’audience. Attaché fermement à des valeurs de démocratie et de liberté d’expression, François-Régis Hutin a marqué les esprits par sa détermination au service d’idéaux que partage la Maison des Journalistes.

A sa famille ainsi qu’aux équipes du groupe Ouest-France, la MDJ présente ses condoléances les plus sincères avec la certitude qu’à l’avenir la réussite continuera à accompagner cette remarquable et nécessaire aventure de presse.

Découvrez d’autres articles de l’Oeil de l’exilé :

/par

Presse et insurrection citoyenne en Algérie: que font les journalistes ?

[ÉLÉCTION PRÉSIDENTIELLE] La journée du 22 février 2019 va certainement être marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de l’Algérie. Depuis cette date, des manifestations populaires sans précédents agitent ce pays pour exiger le retrait de la course à la présidentielle du chef de l’Etat sortant Abdelaziz Bouteflika.
/par

Critique du film « Le Procès: L’Etat de Russie vs Oleg Sentsov »

[FILM] Le Procès c’est l’histoire d’une cinéaste originaire de Crimée qui s’appele Oleg Sentsov, un directeur qui est devenu célèbre après la sortie en 2012 de son film Gamer. Il a aussi travaillé comme un activiste pendant le mouvement de protestation ukrainien appelé "Euromaidan." Le mouvement était contre l'annexion russe de la Crimée. Le gouvernement russe l'a arrêté et retenu pour les activités te
/par

Presse et insurrection citoyenne en Algérie: que font les journalistes ?

[ÉLÉCTION PRÉSIDENTIELLE] La journée du 22 février 2019 va certainement être marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de l’Algérie. Depuis cette date, des manifestations populaires sans précédents agitent ce pays pour exiger le retrait de la course à la présidentielle du chef de l’Etat sortant Abdelaziz Bouteflika.