Bombes visant les démocrates: quelle est la responsabilité de Trump?

Une série des dix bombes artisanales ont été interceptées entre lundi et mercredi, 22 et 24 octobre, toutes destinées à des personnalités très critiques du Président Trump.

Les cibles étaient dispersées entre New York, Washington, Delaware jusqu’à Los Angeles. Elles ont été envoyées à plusieurs membres marquants du Parti démocrate, dont Barack Obama, Hillary Clinton et Joe Biden. Le lendemain, une autre bombe était destinée à l’acteur et grand critique du president, Robert De Niro.

Il n’y a pas que les politiques et les soutiens politiques qui sont touchés, les médias également. Le bureau de la chaine d’information CNN à Manhattan a aussi du être évacué à l’arrivée d’un même colis.

Les attaques de Trump contre la presse ont-elles une part de responsabilité ?

Trump a ouvertement critiqué chaque individu ciblé, ce qui ouvre le débat parmi beaucoup d’américains: est-ce que la rhétorique agressive de Trump contre ses opposants et les médias a une responsabilité dans ces actes terroristes?

En réaction, Trump déclare que « Dans ces moments nous devons nous unifier » » à travers la « paix et l’harmonie. » Mais sa rancoeur pour ce qu’il appelle « Fake News » ressort aussitôt en déclarant que “les médias ont également la responsabilité (…) de mettre fin à l’hostilité continue et aux attaques négatives constantes et souvent fausses. »

Il s’est, encore une fois, tourné vers son compte Twitter pour blâmer les “Fake News” dans la manifestation de haine.

Ex- agent de la CIA et professeur de sécurité nationale à Boston University, Joseph Wippl conteste que les bombes démontrent une folie et non un parti politique.

Mais en ce qui concerne le président Trump:

« Son style pompeux, sa vulgarité et comportement irresponsable donnent, à de nombreuses personnes et pas seulement à ceux de la droite populiste, la liberté d’exprimer des opinions scandaleuses, des motifs et des intentions belliqueuses à ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. Il est beaucoup plus difficile de discuter des différences et de trouver des compromis. »

Cesar Sayoc, le distributeur de bombes, a été arrêté vendredi. L’homme était connu de la justice. Les chaînes CNN et NBC ont indiqué que l’homme avait été arrêté en Floride, NBC précisant qu’il aurait une cinquantaine d’années. 

EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME

Syrie – Liberté d’information : Peut-on s’informer sur la situation ?

[GUERRE ET JOURNALISME] Responsable de la rubrique Syrie à Libération, d’origine syrienne, Hala Kodmani est bien placée pour décrire l’évolution de la profession journalistique dans ce pays. Née à Damas en 1956, elle quitte la Syrie à l’âge d’un an et y revient à six reprises en tant que journaliste entre 2011 et 2015.

© Denis Perrin

Fake news or not ? PUISIQU’ON TE DIT que la Terre est plate !

[TRIBUNE LIBRE] Des fausses nouvelles ? On en trouve autant que de cerises au printemps dans les vergers et que de noix de coco ou de bananes sous les tropiques. Moi, Yuan Meng, panda exilé en France, il arrive que je m’interroge face au spectacle ahurissant de ce fatras, tout en mâchant tranquillement mon bambou, au fond de mon enclos.