Liberté d’informer : portraits de lanceurs d’alerte


L’Espionage Act

La raison des procédure judiciaires: enfreindre l’Espionage Act. Adoptée à l’origine pour punir ceux qui cherchaient à bloquer les effort de recrutement et de financement de la première guerre mondiale, cette loi persiste aujourd’hui dans un contexte très différent. Le Sedition Act, votée l’année suivante, a créé un amendement pour aussi punir certaines formes de discours, y compris les publications de «tout langage infidèle, profane, calomnieux ou abusif concernant le gouvernement américain, la Constitution, l’armée ou les forces navales. »

L’Espionage Act a été contesté devant les tribunaux tout au long des décennies pour avoir limité la liberté d’expression, menant à de nombreuses révisions. Désormais exploité, des présidents tels qu’Obama l’ont utilisé pour réprimer les dissidents qu’ils considéraient comme une menace pour la sécurité nationale.