L’OFPRA n’a plus de chef depuis décembre, Pascal Brice n’a pas été renouvellé

L’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides – OFPRA – n’a plus de directeur général depuis le 28 décembre 2018. Le diplomate Pascal Brice surnommé « Monsieur migrants » n’ayant pas été reconduit dans ses fonctions, a-t-on appris le jeudi 17 janvier auprès du syndicat de l’agence.

Pascal Brice utilisait des données précises, voir scientifique pour écarter l’idée paranoiaque d’une submersion ou d’une crise migratoire en France. Ayant mis rationnellement ce fantasme du grand remplacement de côté, il défendait l’application indépendante du droit d’asile inscrit non seulement dans la constitution française mais aussi dans la convention de Genève.

Des propos qui l’inscrivaient parfois en faux par rapport aux discours de responsables politiques, et notamment ceux de l’ex- ministre de l’intérieur Gérard Collomb. Renouvelé en 2015 (à l’époque du Président Hollande) pour une durée de trois ans à la tête de l’agence chargée de mettre en œuvre le droit d’asile, Pascal Brice a vu ses fonctions prendre fin le 28 décembre dernier après six années à la tête de l’Office.

« Il a fait connaître l’OFPRA l’extérieur, avant personne ne savait ce que c’était, personne ne savait même ce qu’était un réfugié »  propos recueillis sur place les agents et cadres de cette structure française.

Personne n’a pour l’heure été nommé à ce poste et c’est donc le secrétaire général de l’OFPRA qui assure l’intérim, nous a confirmé un des membres de la CGT- Ofpra.

La nomination du directeur de l’OFPRA se fait sur décret par le Président de la République. Emmanuel Macron pourra s’appuyer sur les propositions de deux ministères, ceux de l’intérieur et des affaires étrangères.

dans    par

EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME

«Ma famille a dû verser une forte somme d’argent pour me sortir de là»

[Journaliste de la MDJ] Arrivé en France au début de l’année 2017, Anandani Serjieh Abdulkarim a dû fuir la Syrie à cause des articles et reportages qu’il a effectué durant la révolution. Accueilli à la Maison des journalistes, il a récemment obtenu de l’OFPRA le statut de réfugié politique et aspire aujourd’hui à apprendre le français pour pouvoir à nouveau être journaliste.

Crise des migrants, de Lampedusa à Paris : « L’accueil est la réponse la plus intelligente »

[Par Lisa Viola ROSSI] « L’accueil des migrants n’est pas juste une réponse humaine, mais la réponse la plus intelligente ». C’est ce que la maire de Lampedusa, Giusi Nicolini, a affirmé samedi 17 septembre lors de la table ronde « Accueil des réfugiés : des maires s’engagent » animée par Maryline Baumard dans le […]

Ofpra, Pascal Brice : « Je ne connais qu’une réponse : l’accueil, l’humanité et la rigueur »

[Par Lisa Viola ROSSI] Lors qu’on pense que le voyage est presque terminé, parce que le destin devient vie nouvelle il reste une étape à franchir : la reconnaissance du statut de réfugié. En a parlé Pascal Brice, directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), dimanche 19 juin 2016 à […]

Apatrides, ils seraient 10 millions selon l’UNHCR : Comment vivre sans exister ?

[Par Sékou Chérif DIALLO] La résolution du problème d’apatridie dans le monde reste un défi majeur pour le XXI e siècle. On estime actuellement à quelque 10 millions le nombre d’apatrides dans le monde. L’auditorium du Monde, 80 boulevard Blanqui à Paris, a accueilli le lundi 29 septembre 2014 une conférence-débat sur la problématique de […]