(C) Denis Perrin

dans  traduit par

Pour comprendre le monde, sors de ton bocal !

Alors que la France vient de faire entrer une grande dame au Panthéon et, par là même, dans l’Histoire, le panda que je suis estime qu’il est toujours utile d’avoir de la mémoire. Je te le dis parce que, paradoxalement, tu l’oublies… parfois.

Bien que simple mangeur de bambou vivant au zoo de Beauval, moi Yuan Meng, je n’en suis pas moins attentif aux événements qui jalonnent l’actualité du pays qui m’abrite. Or il se trouve que la France a décidé de rendre à Simone Veil l’hommage posthume le plus solennel qui soit en lui offrant une place méritée en ce temple laïc de la République reconnaissante : le Panthéon, à Paris.

La jeune déportée d’Auschwitz et rescapée devenue magistrate, mère de famille, ministre puis présidente du Parlement Européen et membre de l’Académie Française incarne l’action mais aussi la mémoire. Oui : la mémoire, ce truc qui nous dépasse et s’impose à nos actes, la mémoire sans laquelle plus rien n’aurait de sens, la mémoire : cette colonne vertébrale en principe conçue pour nous éviter d’être des mollusques… ou des poissons rouges.

Faire des ronds ça ne fait pas avancer

Pourquoi « des poissons rouges » ? Tu veux savoir ? Voici : ayant eu à observer un poisson rouge dans son bocal et sachant que l’animal possède un cerveau qui prend l’eau, j’ai pu vérifier qu’il ne se rappelle jamais où il est.  Après un tour de bocal, il recommence, l’œil rond et étonné comme s’il découvrait les lieux. Il tourne, il tourne toute la journée et même la nuit.

Pour sûr, je l’ai vu. Oui, je suis insomniaque et il faut bien que je m’occupe, alors j’observe le poisson rouge : il tourne en rond puisqu’il ne se souvient pas, puisqu’il ignore qu’il est enfermé. Faute d’inscrire ce détail dans ce qui lui sert de tête, il en revient constamment au même point de départ. Et je te le dis comme je le pense : faire des ronds, ça ne fait pas avancer. 

La métaphore du poisson rouge

Le poisson rouge, crois-moi, c’est un peu la métaphore de l’humanité qui tourne, tourne, elle aussi, emportée par son globe terrestre en folie et qui ne se remémore que trop partiellement ses erreurs passées. Du coup, toutes les conditions sont réunies pour qu’elle remette ça : bruits de bottes, coups de canons et coups tordus.

Tu préfères que les robots pensent à ta place ?

Sa chance ultime : que d’aucuns se souviennent. On peut l’espérer. Simone Veil devrait nous y aider… Ou alors (horreur !) faudra-t-il que l’Intelligence Artificielle fasse le travail de mémoire, que les robots prennent le pouvoir ? A moins qu’en dernier recours, l’animal humain soit capable de comprendre qu’il n’est pas un poisson rouge ?

Note bien que je n’ai pas de leçon à te donner (le panda n’a pas cette vanité) mais vu l’urgence je m’y risque : si tu veux éviter le pire, agite tes nageoires un bon coup et sors de ton bocal. Tu le peux puisque tu N’ES PAS un poisson rouge, nom d’un bambou !

Crédit : Sylvie Howlett

Yuan Meng

(Traduction de Denis PERRIN)

EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME

Le journalisme d’enquête n’est pas un délit

[DÉBAT] Dès les premiers mots, le débat s’attaque aux certitudes et aux nuances. Nicolas Vescovacci prend la parole : « Sans le récuser entièrement, je ne crois pas au terme « journaliste d’investigation ». L’investigation est un terme judiciaire. Or, le journalisme n’a pas à prendre le rôle de la justice. Je préfère employer le terme de « journaliste d’enquête ». Car c’est ce que nous faisons, ni plus, ni moins. »

La protection des données personnelles : des lanceurs d’alerte et des journalistes pour l’accès à nos informations

[DÉBAT] Pendant la deuxième journée du salon “Du livre des lanceurs et des lanceurs d’alerte” à la Maison des Métallos, une discussion intitulé “Tous Sous Surveillance” lance la conversation nécessaire concernant la surveillance d’information en france.

Où en sont les huit lanceurs d’alerte condamnés pendant la présidence d’Obama?

[LIBERTÉ D’INFORMER] Au cours des deux mandats d’Obama, huit lanceurs d’alerte ont été poursuivis en justice, un nombre supérieur à ceux punis par la loi sous toutes les administrations présidentielles des États-Unis réunies. Il est important de reconnaître que ces lanceurs d’alerte n’étaient pas en désaccord avec Obama, mais ont plutôt contesté l’inconduite sous l’administration Bush. Ceci dit, le ministère de la Justice sous Obama n’a pas arrêté les poursuites pénales en cours et en a même engagé.

Cérémonie du « Bâillon d’or », une offensive contre la loi du secret des affaires

[LOI SECRET DES AFFAIRES ET LANCEURS D’ALERTE] Ce mardi 12 juin se tenait la toute première cérémonie du Baîllon d’or dans les locaux de la Bourse du Travail à Paris. Sous des airs de grandes cérémonies de remise de prix, la soirée – organisée par le SNJ CGT et le journal Fakir – vise à décerner le prix du “Baîllon d’or” au “champion de la censure”. Une nouvelle forme de manifestation visant à indiquer le danger que représente la loi de protection du secret des affaires ayant été définitivement adoptée ce jeudi 14 juin.

Lancer une alerte à l’ère du numérique

[Lanceur d’alerte] Dans un monde rythmé par des algorithmes dont le langage ne se traduit que par des 1 et des 0, le lanceur d’alerte est un nouveau type d’influenceur qui s’inscrit dans ce nouveau rapport au monde. Un simple « copier-coller » et ce sont des milliards de documents qui peuvent être transmis instantanément.