Entrées par Beraat Gokkus

Le Président d’urgence

[TRIBUNE LIBRE] L’Etat d’urgence qui dure depuis 2 ans va finir le 18 juillet si le Président Erdogan ne le prolonge pas. Même si l’Etat d’urgence disparaît de la Turquie, avec le nouveau pouvoir octroyé par son nouveau Président, la Turquie a un “Président d’urgence” ce qui est devenu une situation normale. Le Président de cette « Nouvelle Turquie » Recep Tayyip Erdogan a juré sur la Constitution puis est officiellement devenu « l’hyper président » de son pays.

Hors-jeux politique

[LIBERTÉ D’EXPRESSION] Depuis tout petit, j’aime le football. Je suis supporteur du club de football de Fenerbahçe. C’est peut-être mon seul point commun avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. 

Média traditionnel VS Média streaming
Légionnaires & Réfugiés

28 Avril 2018. Je suis sur Facebook. Nonchalant, je regarde des contenus média fournis par l’algorithme. Soudain, je croise deux vidéos d’informations qui me poussent une fois de plus à poser cette question : “Quel type de monde ? Quel type d’humanité peut vivre ensemble ?” L’une des deux, c’est la vidéo du média public (dans le sens […]

“Ça ne peut pas arriver” est arrivé.

Je me rappelle quand je vivais en Turquie, on disait comme ça : “Mais non en Turquie quand même, ça ne peut pas nous arriver. Nous sommes une République. Ce n’est pas un pays du Moyen-Orient”. “Ça ne peut pas arriver” est arrivé. Depuis 2016, à peu près 200 médias ont été fermés par le pouvoir. Des centaines de journalistes ont été envoyées en prison. La Turquie est ainsi devenue « la plus grande prison au monde pour les journalistes ».

Le festival Cinéma de Turquie à Paris : un refuge pour la liberté d’expression

[Culture] L’autoritarisme et la censure surplombent tous les domaines en Turquie. Malheureusement, cela comprend aussi le cinéma. Il y a beaucoup de films comme « Zer » de Kazım Öz ou « Tereddüt » de Yeşim Ustaoglu qui sont censurés par l’Etat ou bien autocensurés par leurs auteurs de peur de représailles. Et cette situation tragique crée aussi des situations absurdes.

Manifestation en démocratie : un récit entre Paris et Istanboul

[Tribune Libre] Avec mon ami, nous avons commencé à faire des blagues comme celle-ci : “S’il y avait la police turque, imagine dans combien de minutes la manif va finir!” Si on pense au gaz lacrymogène ou aux canons à eau qui sont utilisés pour chaque manifestation en Turquie, transformant les manifestations en émeutes, ça ne doit pas être très difficiles de mettre rapidement fin à une manifestation !

Une Voix forte s’est élevée au Nord !

[Réfugiés – Immigration] Nous avons déjà dit tous ensemble : « Je suis Charlie ». Pas seulement les français, le monde entier a repris ce slogan. « Nous sommes tous des Arméniens » fut scandé en Turquie après l’assassinat de Hrant Dink en 2007.  Cette fois, dans le froid d’une nuit d’hiver à Grande-Synthe, nous avons proclamé : « Je suis Refugee ». Durant deux jours, élus, acteurs de la société civile, acteurs…