© Denis Perrin

dans par

Fake news or not ?

PUISIQU’ON TE DIT que la Terre est plate !

Des fausses nouvelles ? On en trouve autant que de cerises au printemps dans les vergers et que de noix de coco ou de bananes sous les tropiques. Moi, Yuan Meng, panda exilé en France, il arrive que je m’interroge face au spectacle ahurissant de ce fatras, tout en mâchant tranquillement mon bambou, au fond de mon enclos.

Des fausses nouvelles (dites « fake news », c’est plus branché) on en a à revendre, je te dis. Du commerce, du florissant, je t’assure. Les cas pullulent de manipulation de la réalité et à propos de tout, de l’actualité et du reste.

Prends le cas de notre adresse, tu vois : là où nous habitons tous, sans exception : la Terre. Eh bien, nous avons beau partager le même sol, il se trouve néanmoins des gens pour nous affirmer que nous sommes dans l’erreur la plus crasse, que nous nous fourrons la patte dans l’œil. Tiens donc. Voici comment.

Passe-moi le plat

Gardons cet exemple : la Terre, notre globe bien-aimé… La Terre, donc, SERAIT PLATE en réalité. Ce sont les «platistes» (c’est leur nom) qui le disent. La Terre est un disque. Ce n’est pas une sphère… Sinon comment l’eau tiendrait-elle dans les océans, hein? L’eau ne peut pas se fixer sur une sphère, c’est bien connu ! Pourquoi les Australiens n’ont-ils pas la tête en bas ? … ET pourquoi la connerie est-elle aussi uniformément répartie dans ce bas monde, sans que rien ne dépasse ? Une seule explication : du plat, du plat et du plat.

Et puis note aussi que tout l’Univers serait fait sur le même modèle : du plat, des disques. Ne dit-on pas «la face cachée de la Lune» ? C’est donc bien que la Lune posséderait seulement deux faces (celle que tu vois et l’autre : recto-verso).

Pour les infos c’est idem

Vas-y, mon gars, qu’ils me disent. Tente de me démontrer le contraire : regarde la ligne blanche dessinée par les avions dans le ciel. Elle est courbe ? NON ! Alors ?

Voilà, voilà… Mais depuis l’Antiquité on a pourtant eu le temps de démontrer le contraire à force de calculs, d’observations en tous genres et de constatations encore plus simples au gré des périples spatiaux qui s’ajoutent les uns aux autres depuis les années 60.

Qu’importe ! «On nous ment» racontent les complotistes. Et ils appliquent le truc à toutes les sauces, y compris à l’Information. Si la science est une escroquerie, que l’Histoire est un mensonge et que la Terre est plate, que dire des médias et de leurs pratiques ?

Galilée lui-même (qui s’y connaissait en planète) expliquait que toute médaille a son revers : pile ou face, l’un Et l’autre. S’il y a face (la raison), il y a forcément pile (le doute érigé en système). Bon, tu me diras au passage qu’une médaille c’est plat… Vvvvouiiiiii, mais c’est un autre sujet. Je n’ai jamais dit que «rien » n’était plat. Ton encéphalogramme le sera un jour, lui, si ce n’est pas déjà le cas, nom d’un panda noir et blanc !

Retourne dans ta caverne, l’ami !

Tu peux toujours retourner dans ta caverne, comme au temps de la Préhistoire, mon ami et maintenir qu’on te ment. Si le vrai ce n’est que ce que tu vois alors tu n’es pas plus qu’un Néanderthalien de la plus haute époque.

Pour toi la Terre est plate ?  Il ne se passe rien en dehors de ton champ de vision, l’invention, la recherche, la philosophie, la création artistique, la médecine, la société, les pôles Sud et Nord, l’Equateur et l’informatique, Mars, Saturne, et les galaxies, le PMU et la Sécurité Sociale, tes voisins du dessus (tu les entends, pourtant ?)  et ton beefsteak : mensonges, tout ça ?

Mon zoo, cet espace infini

Prisonnier de naissance dans mon zoo de Beauval, en France, laisse-moi te dire qu’ici j’en ai appris plus que toi qui va et qui vient en liberté. Mon zoo est un espace infini, ouvert sur le monde. De partout on vient me voir et me dire ce qui se passe. On me met même la télé et la radio, parfois.

La vérité est invisible

Alors :  la vérité ? La réalité ? La Terre dans son ensemble ? Tout ceci m’est lointain et si proche à la fois. La vérité est invisible à ceux qui ne savent ni voir et ni apprendre à voir. Elle est le fruit d’une longue marche et d’une fine maturation. Incite-la à venir à toi et change de lunettes, camarade (Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’elles seraient bientôt gratuites, les lunettes. Saisis l’opportunité).  Regarde et écoute… et croise tes sources d’informations.

Autrement dit : fais-toi ton opinion, en esprit libre, mais avec des outils un peu plus sophistiqués que ceux de l’Âge de pierre. Et ainsi tu le découvriras enfin : la Terre est ronde, nom d’un bambou !

Crédit : Sylvie Howlett

Yuan Meng

(Traduction de Denis PERRIN)

EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME

copyright Denis Perrin

Pour les dieux du stade, la Terre est un ballon

[BILLET D’HUMEUR] Reprenons les événements dans l’ordre : par une belle journée de juillet 2018, l’équipe de France de football a donc décroché le titre mondial à Moscou. Elle pensait avoir le choix entre la gloire et le néant. Les hommes en bleu qui la composaient ont bénéficié de la gloire… tout comme moi.

(C) Denis Perrin

Pour comprendre le monde, sors de ton bocal !

[BILLET D’HUMEUR] Alors que la France vient de faire entrer une grande dame au Panthéon et, par là même, dans l’Histoire, le panda que je suis estime qu’il est toujours utile d’avoir de la mémoire. Je te le dis parce que, paradoxalement, tu l’oublies… parfois.

Petite annonce: «Recherche emploi de Fou du Roi»

[L’OEIL DU PANDA] Dans le passé, des cours royales s’honoraient de la présence d’un «Fou du Roi». Un job risqué mais tellement intéressant et utile que j’ai décidé d’en relancer la mode. Alors, c’est dit, je vise, moi Yuan Meng, panda exilé et mangeur de bambou, l’emploi de Fou du Président-Roi. Depuis l’Antiquité et ensuite dans les cours d’Europe, les puissants ont donc parfois employé des bouffons pour les faire rire.

© Denis Perrin

Fake news or not ? PUISIQU’ON TE DIT que la Terre est plate !

[TRIBUNE LIBRE] Des fausses nouvelles ? On en trouve autant que de cerises au printemps dans les vergers et que de noix de coco ou de bananes sous les tropiques. Moi, Yuan Meng, panda exilé en France, il arrive que je m’interroge face au spectacle ahurissant de ce fatras, tout en mâchant tranquillement mon bambou, au fond de mon enclos.

(C) Denis Perrin

Conversation de bistrot : « Méfiez-vous des amalgames et ne tombez pas dans la marmelade ! »

[BILLET D’HUMEUR] Tous les médias dans un même bocal, donc, avec une étagère de cuisine pour unique horizon. Ça c’est fait. Et les journalistes, pour leur part, on les transforme en croquettes ou en fruits confits ? Serait-ce bon pour votre régime (dans tous les sens du terme, hmmmm ?).