L’OFPRA n’a plus de chef depuis décembre, Pascal Brice n’a pas été renouvellé

[BILAN] L’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides – OFPRA – n’a plus de directeur général depuis le 28 décembre 2018. Le diplomate Pascal Brice surnommé « Monsieur migrants » n’ayant pas été reconduit dans ses fonctions, a-t-on appris le jeudi 17 janvier auprès du syndicat de l’agence.

La MDJ présente pour le 1er Festival International du Film Politique de Carcassonne

[FESTIVAL CINÉMA] La Maison des journalistes était présente au Festival International du Film Politique de Carcassonne, une occasion de faire le point sur les documentaires et fictions ayant pour sujet les médias et la liberté d’informer. A destination du grand-public et des scolaires, le Festival du film politique de Carcassonne a proposé une sélection de 23 fictions…

Le « vivre ensemble » est une bonne idée… mal comprise !

[BILLET D’HUMEUR] Du beau discours, de belles intentions et de sympathiques élans accompagnent ladite expression dont on ne sait néanmoins pas toujours le sens réel.Ensemble… ou seulement « côte à côte ». « Le vivre ensemble » c’est plutôt une idée séduisante mais voilà… on se trompe souvent quant à sa signification : ce n’est pas une simple proximité, une cohabitation où chacun vivrait côté à côte, chacun dans sa cage avec ses habitudes, sa langue et ses coutumes.

Festival AMERICA : une autre façon d’aborder la question des migrants

[FESTIVAL CINÉMA] Plusieurs dizaines d’écrivains venus principalement de l’Amérique du Nord, mais aussi du Mexique, Cuba, d’Haïti et des Etats-Unis, se sont succédés à la scène des différentes salles de Vincennes, lors du festival America, qui a eu lieu du 20 au 23 septembre.

La Tsigane de lord Stanley – Conte insurgé de la route et du voyage

[SPECTACLE THÉÂTRE] «La Tsigane de lord Stanley» a eu lieu à la Halle des Blancs Manteaux dans le 4ème arrondissement. Une pièce de théâtre d’une heure qui a pour double thème l’exil et l’amour, avec la participation de 24 enfants comédiens-chanteurs. C’est un formidable travail de Christine Pellicane, metteuse en scène et auteure de nombreux spectacles de la compagnie Tamèrantong.

Le tabou républicain de la petite muette : violence des surveillants sur les prisonniers

[LIBERTÉ D’INFORMER] Laurence Delleur est journaliste et documentariste. Elle a notamment travaillé plusieurs années sur la violence des surveillants de pénitencier envers les prisonniers. Laurence Delleur a décidé de développer ce sujet dans un documentaire «Matons violents, la loi du silence» qui a été diffusé sur France 5 le dimanche 11 juin 2018 à 22h30. L’occasion pour nous de revenir sur la genèse du projet et des difficultés rencontrées pour développer un sujet si délicat, dans un lieu si tabou.

Les idées simples c’est compliqué !

[TRIBUNE LIBRE] En France, un montagnard qui aidait des âmes errantes à trouver la bonne route, et le sens de la vie, a été inquiété par quelques esprits dont les lumières étaient en panne. C’était tellement absurde que le Conseil Constitutionnel a fini par prendre le parti de l’honorable homme des sommets. Moi, Yuan Meng, exilé et mangeur de bambou, j’en ris encore.