Rebin RAHMANI

rebin

Activiste kurde iranien, Rebin a commencé son activité de journaliste en 2003, lorsqu’il était éditeur du journal des étudiants « Rojhalat » de l’Université de Birjand. Depuis le 2009, il collabore avec des nombreuses organisations humanitaires. A cause de son engagement, Rabin a été détenu de 2006 au 2008 dans la prison de Kermanshah. Une fois sorti de prison, il prend contact avec plusieurs organisations humanitaires en Iran. Intercepté et menacé par les services secrets de Sanadaj, de Kamyaran et de Kermanshah, il a été contraint de quitter le Pays en mars 2011.

Le plus : En 2005 il s’est engagé dans une longue recherche pour comprendre les origines du grand nombre de toxicomanes parmi les jeunes de Kermanshah. Rebin RAHMANI continue toujours ses activités de collaboration avec des organisations humanitaires. En juillet 2014, il crée avec d’autres militants des droits des kurdes, l’association Kurdistan Human Rights Network. 

Courriel : rebin.rahmani209@gmail.com

A Kurd Iranian activist, Rebin began his work as a journalist in 2003, when he was an editor of the student journal “Rojhanat” at Birjand University. Since 2009, he has collaborated with many humanitarian organizations. Because of his commitment, Rabin was detained from 2006 to 2008 in the Kermanshah prison. Once out of jail, he made contact with many humanitarian organizations in Iran. Intercepted and threatened by the secret service of Sanadaj, Kamyaran and Kermanshah, he was forced to leave the country in March 2011.

More: In 2005, he embarked on a long search to understand the origins of the large number of drug users among youth in Kermanshah. Rebin Rahmani continued his collaborative activities with humanitarian organizations. He is currently launching the creation of a Kurd humanitarian organization in France. In july 2014, he creates, with others Kurdish Human Rights activists, the organisation Kurdistan Human Rights Network.

Email: rebin.rahmani209@gmail.com

 

Larbi GRAÏNE

DAKOTA DUAL WIFI­Þ­ÞLarbi GRAÏNE, Journaliste algérien, ayant exercé dans plusieurs titres de la presse écrite en Algérie. Il est titulaire d’un DEA en littératures francophones et d’une maîtrise en Histoire et sciences sociales.

Le plus :

En 2010, Larbi GRAÏNE a publié chez l’Harmattan un livre sur le syndicalisme autonome en Algérie, intitulé Naufrage de la fonction publique et défi syndical. Accueilli par la Maison des Journalistes en 2014, il vit depuis en France.

Courriel : larbigra@gmail.com

 

Larbi GRAÏNE, Algerian journalist, having practiced in several titles of the written press in Algeria. He holds a DEA in French Literature and a Master’s degree in History and Social Sciences.

Most :

In 2010, Larbi GRAINE published a book on autonomous unionism in Algeria at the Harmattan, entitled « The Wreck of the Public Service and the Trade Union Challenge ». Welcomed by the House of Journalists in 2014, he lives since in France.


Email: larbigra@gmail.com

SAMY

SamySamuel est illustrateur. Originaire du Tchad, il débute en 2004 une formation sur l’éthique et la déontologie du journaliste. C’est quatre ans plus tard qu’il devient dessinateur de presse. Il publie dans la revue Le journal des journaux. Il est chassé de son pays suite à un dessin politique, en pleine guerre civile. Samy continue donc sa carrière à Paris, après être passé par les Beaux-Arts à Lyon. Il collabore aujourd’hui avec divers médias. Vous pouvez ainsi retrouvez ces illustrations dans la presse jeunesse telle que Planète jeunes ou Planète enfants. Dans un autre registre, Samy publie pour le Courrier International et Jeune Afrique.

 

Le plus : Il a réalisé au début de l’année 2013 un album de bande-dessinée collectif : l’arc-en-ciel, aux éditions l’Harmattan.

 

Son blog : http://samydaina.over-blog.com/

 

Samuel is an illustrator. Originally from Chad, he started training on ethics and journalistic conduct in 2004. Four years later, he became a cartoonist. He published in the journal Le journal des journaux. He was exiled from his country after a political cartoon, during a full-on civil war. Samy then continued his career in Paris, after going through the Beaux-Arts School in Lyon. He is now working with various media. You can find these illustrations in the youth press such as Planète jeunes or Planète enfants. On another note, Samy publishes with le Courrier International and Jeune Afrique.

More : He produced, at the beginning of 2013, a collective comic album: l’Arc-en-ciel, by L’Harmattan.

His blog: http://samydaina.over-blog.com/

 

 

Roohollah SHAHSAVAR

418032_3515974897242_2038796360_n    Journaliste et bloguer iranien, a commencé son activité de journaliste à l’âge de 16 ans lorsqu’il a fondé « Payam », un magazine sur les questions politiques et sociales du Pays, publié par son lycée à Mashhad. Elu député de la région au Parlement des étudiants d’Iran, Roohollah a continué à écrire sur son propre blog Roohsavar.com (précédemment nommé « Simorghshah.blogfa.com ») et à travers différents journaux d’opposition, comme « Shahrara », « Ordibehesht », « Nowrouz » etc. Suite aux élections de 2009 Roohollah, comme plusieurs journalistes, a contesté les résultats : pour cela il a du fuir son Pays.

Le plus : Il a été parmi les premiers en Iran à enregistrer des podcasts sur son blog, en 2005. Arrivé en France en 2009, il a obtenu une Licence en sociologie à l’Université Paris 7-Diderot.

Aujourd’hui Roohollah continue à écrire pour plusieurs sites iraniens et pour le site français « Rue89 » sur l’Iran. Il est rédacteur en chef du magazine mensuel « Revue d’Iran », publié en France. Il est toujours engagé sur des activités politiques pour soutenir les mouvements démocratiques en Iran.

Il continue actuellement un mastère professionnel « médias et communication » à l’Ecole supérieure de journalisme de Paris (ESJ Paris).  Il est fondateur et chef du site internet, publié en France « Lettres Persanes ».

Son blog : www.roohsavar.me

 

An Iranian journalist and blogger, Roohollah began his activity as a journalist at the age of 16 when he founded “Payam,” a magazine on political and social questions, published by his high school in Mashhad. Elected to deputy regional parliament of Iranian students, Roohollah continued to write on his own blog Roohsavar.com (previously named Simorghshah.blogfa.com) and for many different opposition newspapers, like “Shahr ara,” “Ordibehesht,” “Nowrouz,” et cetera. Following the elections of 2009, Roohollah, like many other journalists, challenged the results: for this, he was forced to flee the country.

More: He was among the first in Iran to record podcasts on his blog in 2005. Having arrived in France in 2009, he obtained a bachelor’s degree in sociology at the Univery of Paris 7 – Denis Diderot.

Today, Roohollah continues to write for many Iranian website and for the French website “Rue89” about Iran. He is the editor of the monthly magazine, “Revue d’Iran,” published in France. He is always engages in political activities to support democratic movements in Iran.

He is currently doing a professional master called «medias and communication» at Ecole supérieure de journalisme de Paris (ESJ Paris). He is the founder and chief web, published in France, of «Lettres Persanes »

His blog:  www.roohsavar.me

 

 

Makaila NGUEBLA

MakailaJournaliste tchadien, Makaila NGUEBLA a été expulsé en raison de son journal en ligne de son pays d’origine, Tunisie, puis du Sénégal. En 2000, il débute sa formation à l’Institut tuniso-canadien en administration commerciale à Tunis. Il poursuit ses études au Sénégal et intègre alors l’Institut supérieur de communication et de journalisme en 2005. Mais en pratique il devient journaliste pour la radio communautaire Dakar sur le thème de l’immigration et ses enjeux. Diplômé en 2010, il rejoint alors la radio Manoore, jusqu’en 2013. Il vit désormais à Paris.

Le plus : il est co-rédacteur de la Charte des migrants (Sénégal) datant de 2011.

Le blog de Makaila naît en 2007. Nous vous invitons à visiter ce journal, centré sur le Tchad et les droits de l’homme puis élargi sur l’Afrique et l’international, discutant le thème des libertés.

Son blog : http://makaila.over-blog.com/

A Chadian journalist, Makaila NGUEBLA was thrown out of his home country, Tunisia, and then Senegal, because of his online newspaper. In 2010, he began his studies at the Tuniso-Canadian Institute in commercial administration in Tunis. He pursued his studies in Senegal and then joined the Higher Institute of Communication and Journalism in 2005. However, in practice, he became a journalist for the radio communicator Dakar on the theme of immigration and its challenges. After graduating in 2010, he then joined the radio Moore, until 2013. He now lives in Paris.

More: He has been co-editor of La Charte des migrants (Senegal) since 2011. His blog was created in 2007. We invite you to visit this newspaper, focusing on Chad and international human rights, discussing the theme of freedom.

Blog: http://makaila.over-blog.com/

Johnny Vianney BISSAKONOU

unnamed (2)Journaliste-blogueur centrafricain, Johnny Vianney BISSAKONOU a quitté son pays à cause des menaces de la Seleka (la coalition rebelle qui a pris le pouvoir en Centrafrique le 24 Mars 2013) qui estime qu’il la diabolise et ternit l’image du pays. Car M. Bissakonou dénonçait régulièrement les exactions perpétrées par cette coalition sur la population civile, que ça soit sur son blog, dans les interviews accordées à des médias internationaux ou dans les rencontres à l’échelle internationale. Johnny Bissakonou a longtemps travaillé pour Radio Ndèkè-luka, une station de la fondation hirondelle en Centrafrique, ensuite il travaille pour « Invisible Children » en tant que Coordonnateur national des médias.

Le plus: Il a reçu le prix du meilleur magazine de lutte contre le sida en milieu jeune lors du Forum Régional des Jeunes de la CEMAC en lutte contre le Sida (FREJES) à Yaoundé au Cameroun 2009.

Johnny Bissakonou est l’un des « 100 Héros de l’information » de Reporters Sans Frontières pour l’année 2014

Blogueur sur la plateforme « Mondoblog » de RFI (rcainfo.mondoblog.org), M. Bissakonou est également correspondant de « Couleur Tropicale » sur RFI et pigiste pour plusieurs médias internationaux.

Johnny Vianney Bissakonou left his country because of threats by the Seleka (the rebellion coalition that took power in Centrafrique on March 24, 2013) who believed that he demonized and tarnished the country’s image, because Mr. Bissakonou regularly denounced the atrocities committed by that coalition on the civilian population on his blog, in interviews given to international media, or in meetings at the international level. Johnny Bissakonou worked for a long time for Radio Ndèkè-luka, a station of the Fondation Hirondelle in Centrafrique, then he worked for “Invisible Children” as the national media coordinator.

More: He received the prize for the best magazine in the fight against AIDS in the youth environment during the Regional Youth Forum of CEMAC in the Fight against AIDS (FREJES) in Yaoundé, Cameroun 2009.

Johnny Bissakonou is of the “100 Heroes of Information” of Reporters Without Borders for the year 2014.

A blogger for the platform “Mondoblog” of RFI (rcainfo.mondoblog.org), Mr. Bissakonou is also a correspondant for “Couleur Tropicale” for RFI and a freelancer for many international media sources.

 

 

Kianoush RAMEZANI

Kianoush RAMEZANIDessinateur de presse et activiste, Kianoush a quitté l’Iran en 2009 comme refugié politique, à cause de son engagement dans le Mouvement Vert et dans le Cartoonists’ Rights Network International (CRNI). Ses dessins ont été publiés sur des sites iraniens comme Khodnevis, et sur des media européens tels que le Courrier International ou Arte. Kianoush a également dirigé plusieurs expositions depuis 1995 en Iran et depuis 2011 en Europe.

 

Le plus : En 2012, cet illustrateur a reçu le prix de dessin de presse international par Kofi Annan et par la ville de Genève, en Suisse.

 

En tant qu’artiste visuel, il a travaillé aussi dans le domaine de la gravure et de l’art vidéo. L’exposition Love, organisée avec des artistes israéliens, et l’exposition de gravure Déjà vu, sont ses projets les plus récents.

 

Son blog: www.kianoushs.com

 

Courriel : contact @ kianoushs . com